Bail Art Projects, introduire l'art dans son entreprise

Introduire l’art dans son entreprise

Séduire les talents, fidéliser et engager des collaborateurs en quête de sens, favoriser leur bien-être, réinventer les environnements de travail, s’investir davantage sur des thématiques RSE. Telles sont les préoccupations des entreprises et des Directions des Ressources Humaines en 2022. Face aux enjeux du travail de demain, l’art est devenu un levier de performance et de communication innovante. Comment l’introduire au sein de son entreprise ? Exposition, collection d’entreprise, commande d’œuvre ou location : quelle solution pour quel objectif ? Quels sont les modes de financement possibles ? Tour d’horizon des formats plébiscités en 2022.

 

1. L’exposition : un évènement, un parcours, une expérience

Du latin exponere, « mettre en vue » ou « disposer de manière à faire voir », une exposition artistique révèle l’essence de l’entreprise au-delà de ses produits et services. Il s’agit de partager son histoire, ses valeurs, son actualité, ses projets d’avenir, mais aussi sa vision du monde. Par son caractère temporaire et parfois inattendu dans un contexte professionnel, l’exposition est un évènement à fort impact pédagogique et émotionnel, en interne comme en externe. Structuré et organisé par un commissaire d’exposition, son rôle est de penser une scénographie autour d’un parcours structuré et cohérent. Plus que l’accès à un réseau d’artistes, c’est un ensemble de facteurs qui participent à sa réussite. Notamment la sélection des thématiques et des artistes, les formats adaptés aux espaces, l’organisation des évènements liés, la rencontre avec les artistes ou encore la gestion des relations presse.

« Face aux œuvres d’art, les hiérarchies tombent et font place à des dialogues transversaux et collaboratifs. »

Financement d'oeuvres d'art avec Bail Art
Collection d'entreprise, mécénat, expositions, commande d'oeuvres avec Bail Art

2. La collection d’entreprise : identité, patrimoine et pérennité pour toutes les entreprises

Du latin collectio, « recueillir », la collection d’entreprise peut être patrimoniale, c’est-à-dire attachée à l’histoire de l’entreprise (archives, anciennes collections, produits emblématiques), ou artistique (constituées d’œuvres acquises). La communication, qu’elle soit interne ou externe, et la responsabilité sociale en sont les deux principales motivations. Beaucoup de dirigeants souhaitent également manifester leur soutien à la création artistique ou partager leur passion, allant jusqu’à impliquer leurs collaborateurs dans la sélection des œuvres. « Chaque nouvelle acquisition est l’occasion d’un échange pour les employés comme pour les visiteurs, intrigués par l’histoire et le sens de chaque œuvre », témoigne l’une des collaboratrices d’une société de gestion spécialisée dans le Private Equity. Contrairement aux idées reçues, les collections ne sont pas réservées aux grandes entreprises. Près de 39% d’entre elles sont ainsi détenues par des PME. De même, une collection d’entreprise n’a pas vocation à engager des sommes démesurées : elle existe à partir de deux œuvres et à partir du moment où un dialogue s’instaure entre deux pièces. 

Bail Art propose Art Leasing, Art Projets et Art Lending
Bail Art pour l'art en entreprise
Bail Art financement d'oeuvres d'art pour les professionnels
© Bail Art, constitution de collection privée d’entreprise

« Près de 39% des collections d’entreprise sont détenues par des PME »

3. La commande d’œuvre : création sur mesure et relation à l’artiste

Emménagement, anniversaire, temps fort, réinterprétation d’un logo … La commande d’œuvre vient souvent marquer un moment important de l’histoire de son organisation. L’entreprise peut repérer un talent par elle-même, faire un appel à candidature ou solliciter une société intermédiaire pour sélectionner l’artiste qui lui conviendra. La commande d’œuvre implique de facto un échange, une véritable rencontre et une relation de confiance avec l’artiste qui doit s’imprégner de l’âme et des lieux de l’entreprise. Les bancs avec éléments de sièges “en conversation” conçus par Gottfried Honegger pour l’espace de l’Agora des tours Société Générale sont de véritables objets-sculptures. Composée de barres et plans à la géométrie minimaliste, son œuvre met en lumière le souhait de l’artiste d’introduire l’art dans la vie, de faire d’un acte fonctionnel – s’asseoir – une expérience esthétique. Commandé pour le nouveau bâtiment de Société Générale, « Le Nœud grec » de Jean-Michel Othoniel dialogue avec l’architecture dans laquelle elle s’inscrit.

Bail Art projects, projets artistiques et culturels pour les entreprises et les institutions
Introduire l'art dans son entreprise avec Bail Art
« 2+2+5 » par Gottfried Honegger, 1996 © Collection Société Générale
« Le Noeud grec » par Jean-Michel Othoniel, 2014 © Collection Société Générale

4. La location à visée décorative : le renouvellement sans engagement

Un petit hôtel de charme à Trouville. Un salon de coiffure caché au sein d’un hôtel particulier. Une licorne française en plein développement. Un programme immobilier présenté en marketing suite. Quels sont leurs points communs ? Ces espaces ont besoin de renouvellement pour attirer et fidéliser clients et collaborateurs en quête d’espaces dynamiques et d’expériences uniques. Tester la location d’une œuvre d’art ou d’une pièce de mobilier sans engagement permet ainsi de renouveler et personnaliser ses espaces à moindre coût. À l’heure où 70% des clients consultent Instagram pour se renseigner sur un produit ou un service, la location reste l’occasion d’une communication régulière autour du renouvellement des œuvres, particulièrement importante dans certains secteurs réputés concurrentiels (hôtellerie, restauration, immobilier…).

Bail Art pour la location des bureaux, hôtels et promoteurs immobiliers

© Marie Laure Vareilles, Vas Vis Deviens. Fonds de collection Yellow Korner.

5. Financement d’oeuvres d’art

Fiscalement, l’acquisition d’oeuvres d’art n’est pas déductible des charges de l’entreprise. À l’inverse, le leasing d’œuvres d’art ou location avec option d’achat, offre un modèle de financement plus souple pour introduire l’art dans les locaux des entreprises et professions libérales :

  • Les mensualités du leasing passent en charges au titre de l’aménagement et de la décoration des bureaux
  • Les loyers sont 100% déductibles
  • L’étalement des charges locatives peut se faire de 13 à 48 mois
  • En fin de contrat, la levée d’option d’achat est possible avec acquisition à valeur résiduelle (LOA)

 

Contrairement au mécénat, la location financière n’altère pas la capacité d’emprunt, la condition de faire appel à un artiste vivant ne s’applique pas. Les œuvres doivent être exposées au sein des locaux ou des bureaux de l’entreprise.

67 quai Charles Pasqua,
92300 Levallois-Perret


Paris • Bruxelles • Monaco • Luxembourg

FR +33 (0)1 46 17 47 19
BE +32 (0)493 57 63 42

info@bail-art.com